le troisième rêve de l’ours

La présence d’un ours polaire dans la grande salle du Rex n’est certainement pas un hasard. Deux rêves distants de plusieurs dizaines d’années le confirment. Dans le premier rêve, je suis assis dans une salle de cinéma encore plus grande et encore plus monumentale, pleine d’escaliers et de balcons suspendus. Les spectateurs sont rares et dispersés. Quelques rangs devant moi, l’un d’eux se retourne et me regarde, c’est un ours polaire très imposant. Dans le deuxième rêve, beaucoup plus récent, je contemple en plongée plusieurs étages d’encorbellements naturels sculptés dans une pierre blanche. Plus bas, Sylvestre le chat est assis au bord d’une piscine naturelle d’un bleu intense et transparent. Au fond de l’eau un grand ours polaire est allongé, il dort. À ma stupeur, Sylvestre se glisse dans l’eau sans bruit et descend au fond, en spirale. Il se couche à côté de l’ours et lui prend la patte. Il est fou, l’ours va certainement le dévorer. Je suis réveillé de ces deux rêves de la même façon, par une crise de fou rire qui me secoue et me sort de là.

La première image du Muzoom est le troisième rêve de l’ours.

Pierre Clément

pierre-clement-2014-muzoom-005